Que faire lorsqu’on est victime de viol ou d’agression sexuelle ? 

Le 1 er reflexe est d’aller déposer plainte

Ainsi, on estime que seule une victime de viol ou d’agression sexuelle sur dix, va déposer plainte.

Or, il est important de libérer la parole, afin que les victimes puissent se reconstruire, et que les auteurs ne restent pas impunis.

De plus, la victime, qu’elle soit un enfant, une femme ou un homme, n’a pas à avoir honte.

Cependant, quel que soit l’âge ou le sexe de la victime, des unités spécialisées sont à présent formées partout sur le territoire pour recevoir leur parole.

Agression sexuelle

le 2 ème réflexe est d’aller consulter un avocat expérimenté en ce domaine

En effet, suite au dépôt de plainte, une enquête va être menée, et les policiers ou les gendarmes vont réaliser des auditions ou des confrontations, lors desquelles le soutien d’un avocat est fondamental.

L’enquête peut déboucher sur la saisine d’un juge d’instruction devant lequel il est important d’être accompagné. L’avocat aura accès au dossier et pourra ainsi répondre à toutes vos questions, et demander que soient réalisés certains actes d’enquête.

Sa présence et son expérience sont également utile pour gérer les longs mois où vous n’aurez pas de nouvelles officielles du Tribunal.

Lors de l’audience, seul un avocat chevronné en la matière saura présenter pour vous une demande d’indemnisation complète et bien étayée.

Comment être indemnisé lorsqu’on est victime de viol ou d’agression sexuelle ? 

• La première étape est de se constituer partie civile dès le stade de l’enquête ou au plus tard le jour de l’audience ( devant la Cour D’Assise, le Tribunal Correctionnel, Le Tribunal pour Enfant…)

• Parfois une expertise médicale judiciaire est nécessaire, compte tenu de la persistance des troubles physiques et même moraux de la victime et de l’impact qu’ils ont sur sa vie quotidienne et professionnelle.

• Il faudra présenter une demande d’indemnisation parfaitement bien chiffrée, argumentée et appuyée par des pièces justificatives (d’où l’intérêt de l’expertise).

• Une fois le jugement rendu il faudra présenter une demande de paiement des sommes accordées auprès de la CIVI, puisque les victimes d’infractions sexuelles en ont systématiquement le droit. Ainsi la victime est assurée de toucher effectivement l’indemnisation intégrale de ses préjudices, même si l’auteur des faits est insolvable.

Pourquoi choisir Maître Karine ALEXANDRE ?

Maître ALEXANDRE, bénéficie d’une exceptionnelle expérience dans l’accompagnement juridique et humain des victimes de viol et d’agressions sexuelles.

Elle vous apportera une exceptionnelle qualité d’écoute et sera une précieuse alliée pour obtenir la meilleure indemnisation possible de tous vos préjudices moraux, corporels, matériels ou économiques ».

Elle souhaite allier une profonde humanité avec une extrême efficacité juridique ».

Maître Karine ALEXANDRE maîtrise parfaitement les règles spécifiques de l’indemnisation de victime de viol et d’agression sexuelle.

Ayant plaidé pour plus de 200 victimes de viols et d’agressions sexuelles au cours des 15 dernières années, j’ai acquis un savoir-faire et une écoute particuliers dans ce domaine.

Je considère chacun de mes clients, non pas comme un dossier, mais comme une personne avant tout. Chaque situation est unique et nécessite une écoute particulière. C’est la raison pour laquelle, le temps du rendez-vous est un moment d’échange privilégié.

Prendre rendez-vous