Comment obtenir l’indemnisation intégrale de votre dommage corporel ?

  • Le 1er reflexe à avoir est d’éviter le piège des compagnies d’assurance :

Suite à un évènement traumatique, les victimes ne savent souvent pas vers qui se tourner pour faire valoir leurs droits.

C’est la raison pour laquelle, bien trop souvent, l’indemnisation du dommage corporel est gérée par des compagnies d’assurances, ce qui est en réalité très défavorable aux victimes ou à leurs familles.

En effet, toutes les compagnies d’assurances, (qu’elles soient classiques ou mutualistes) ont signé des conventions de recours entre elles, dont l’objectif inavoué est de réaliser le plus d’économie possible sur l’indemnisation des victimes.

Par conséquent, que ce soit l’assureur du tiers responsable ou bien votre propre assureur qui propose de vous indemniser, chacun a en réalité intérêt à faire baisser l’indemnisation de votre dommage corporel ou matériel. »

L’assureur va pour ce faire, organiser une expertise médicale dite « amiable » réalisée par un médecin payé par ses soins. Il en résulte que nombre de postes de préjudices sont sensiblement sous évalués voire, oubliés.

C’est ensuite sur la base de ce rapport, que l’assureur va se baser pour faire à la victime une offre indemnitaire transactionnelle souvent très inférieure à ce que lui accorderait un tribunal. Mais si la victime l’accepte, elle n’aura ensuite plus aucun recours possible !

 2 ème reflexe : Contacter un avocat chevronné en indemnisation du dommage corporel.

Le meilleur reflexe à avoir, est de contacter le plus tôt possible un avocat chevronné en droit des victimes. Seul un avocat rompu à l’indemnisation du dommage corporel  saura examiner correctement  le rapport d’expertise amiable ainsi que la proposition indemnitaire, afin d’exposer à la victimes les options qui s’offrent à elle.

Il sera souvent conseillé de bénéficier d’une expertise médicale judiciaire, réalisée par un médecin parfaitement impartial, afin de déterminer tous vos préjudices ainsi que leur ampleur réelle. Il s’agit d’une procédure très rapide.

C’est ensuite sur la base d’un rapport d’expertise qui sera enfin objectif, que votre avocat pourra tenter de négocier avec l’assureur la réparation intégrale de votre préjudice corporel, ou l’obtenir devant le Tribunal compétent. »

L’expérience démontre que plus la victime confie son dossier rapidement à un avocat chevronné, meilleures sont ses chances d’obtenir rapidement une indemnisation intégrale de tous ses préjudices.

Pourquoi Choisir Maître ALEXANDRE ?

Maître ALEXANDRE bénéficie d’une longue expérience en indemnisation du dommage corporel et a assisté plusieurs centaines de victimes depuis ses débuts. Elle allie un profond sens de l’humain avec une redoutable efficacité juridique.

Elle maîtrise parfaitement tous les rouages de l’indemnisation des victimes, que ce soit à l’occasion d’une négociation avec la partie adverse ou en portant l’action devant un Tribunal.

N’hésitez pas à contacter Maître ALEXANDRE, avocat en réparation du préjudice corporel, dès la survenu de l’accident ou de l’agression. »

C’est en réalité l’investissement le plus rentable que vous pourrez faire : en effet, le coût de son intervention sera faible par rapport aux bénéfices que vous recevrez en terme de montant d’indemnisation et de rapidité d’indemnisation.

QUELS SONT LES PRINCIPAUX EVENEMENTS TRAUMATIQUES INDEMNISABLES ?

Maître ALEXANDRE maitrise parfaitement les règles juridiques complexes qui président à l’indemnisation des victimes, suite à l’un des évènements suivants :

Accident de la circulation

Accident du travail

Agression physique

Viol et agression sexuelle

Erreur médicale

Accident de sport

Accident de la vie courante

Victimes de l’amiante

LES DIFFÉRENTS TYPES DE PRÉJUDICES INDEMNISABLES ?

Suite à un évènement traumatique, la victime peut subir de nombreuses conséquences négatives appelées « préjudices » qui peuvent impacter tous les domaines de sa vie.
Ils sont tous listés dans la Nomenclature DINTILHAC et se décomposent schématiquement en 4 grandes familles :
Les préjudices corporels : ce sont l’ensemble des préjudices subis par la victime dans son corps (préjudice douloureux, préjudice esthétique temporaire et définitif, séquelles définitives, préjudice d’agrément, préjudice sexuel…)

Les préjudices moraux : ce sont les conséquences psychologiques, parfois très graves, subis par une victime suite à une agression.

(s’il y a eu en plus des lésions physiques, le préjudice psychologique sera inclus dans les préjudices corporels, dans la rubrique « préjudice douloureux ».

Les préjudices matériels : (voiture, moto, lunettes, vêtements, portable…endommagés dans l’accident

Les préjudices économiques : c’est l’ensemble des pertes de gains professionnels

déjà subies (perte de salaires), ou qui seront subies durant toute la vie de la victime (en cas de nécessité de reconversion professionnelle), ainsi que les frais divers.

LES VICTIMES INDEMNISABLES :

Il n’y a pas que les victimes directes d’un dommage qui peuvent demander réparation de leurs préjudices, il y a également leurs proches :
– Les Victimes directes : victimes qui ont subi directement le dommage

– Les Victimes Indirectes dites « Victimes par ricochet » : il s’agit des proches des victimes directes, qui ont pu souffrir moralement ou financièrement de son décès (tous les membres de la famille proche).

Il peut également s’agir des proches qui ont accompagnés une victime gravement blessée dans son quotidien (parents, conjoint, enfants)

Pourquoi aller chercher dans une plus grande ville un avocat ultra pointu en droit des victimes alors qu’il y en a un près de chez vous ?